News

Projet de ligne très haute tension dans le Sud des Landes

projet ligne très haute tension dans le sud des Landes Capbreton Hossegor rte

Après la création du collectif citoyen Capbreton Stop RTE et et le lancement d’une pétition afin de s’opposer au projet de ligne très haute tension qui passerait par Capbreton et Soorts-Hossegor, c’est au tour des collectivités. Les mairies de Soorts-Hossegor, Capbreton et Seignosse s’opposent au tracé de la RTE et demandent une nouvelle étude.

Dans un communiqué de presse commun du 10 février 2021, Les maires de Capbreton, Soorts-Hossegor et Seignosse ont indiqué s’opposer à ce tracé. Ensemble, ils demandent à RTE de remettre à l’étude le projet en évitant les zones urbaines et de prolonger la phase de concertation sur la base de nouvelles propositions.

Pour rappel, mercredi 3 février 2020, nous avions reçu l’alerte du collectif Capbreton Stop RTE à propos du projet de ligne très haute tension de RTE, Réseau de transport d’électricité, dans le Sud des Landes et notamment à Capbreton.

Le problème ? RTE prévoit d’enterrer une ligne de “transport” d’électricité de 400 000 volts pour le projet d’interconnexion électrique France Espagne (projet RTE Golfe de Gascogne) afin de doubler les capacités d’échanges d’électricité entre la France et l’Espagne pour les porter à 5 000 MW. Et alimenter ainsi 5 millions de foyers.

Un projet inédit et non sans risques sanitaires

Le collectif composé de citoyens résidant dans le Sud des Landes déplore le peu de transparence du projet : les riverains, les principaux concernés, n’auraient pas été informés. Et s’étonne de sa faisabilité : les lignes à très haute tension de 400 000 volts, aériennes ou souterraines, passent hors-agglomération habituellement. Le collectif s’inquiète des risques pour la santé, une étude internationale de BioInitiative ayant démontré que l’enfouissement des lignes ne supprime pas les champs magnétiques. BioInitiative qui recense dans les conclusions du rapport les nombreux effets des expositions faibles ou chroniques  (leucémie, cancers, troubles neurologiques, répercussion sur la fertilité, etc.).

Une pétition en ligne contre le projet de RTE

Enfin le collectif alerte sur la durée des travaux de 3 ans qui aurait également un impact sur notre qualité de vie mais aussi l’activité professionnelle et économique à long terme (effets sur le tourisme, les locations, les commerces, les bars et restaurants).
Pour toutes ces raisons, le collectif a lancé une pétition en ligne intitulée La côte landaise n’est pas une centrale électrique à l’attention de Patrick Laclédère, Maire de Capbreton, Christophe Vignaud, Maire de Soorts-Hossegor et Cécile Bigot-Dekeyzer, Préfète des Landes. Les élus ayant seuls les moyens de stopper ce projet. La pétition comptabilise plus de 1 700 signatures. Les citoyens mobilisés ont également fondé le 30 janvier 2021 un groupe Facebook public qui réunit 274 membres.

Capbreton s’oppose au tracé de RTE

La commune de Capbreton n’avait pas tardé à faire entendre sa voix. Dans un communiqué de presse daté du 4 février, il est indiqué que “la municipalité sʼoppose au tracé privilégié par lʼopérateur RTE sur Capbreton et propose une solution alternative de contournement des secteurs densément urbanisés de la commune. ”

Le communiqué rappelle que ce projet lancé en 2017 prévoyait initialement une liaison souterraine et sous-marine via le gouf de Capbreton. Souvenez-vous, les plateformes non loin des plages de Seignosse et Capbreton en 2020, c’était RTE qui réalisait des sondages. Malheureusement, ces études ont déterminé que ce tracé n’était pas techniquement réalisable. L’alternative consisterait donc à contourner le canyon sous-marin par un passage à terre. Une phase de concertation aurait été lancé en octobre 2020 et aurait mené le RTE a privilégier un tracé urbain du Sud au Nord de Capbreton, qui emprunterait l’avenue Jean Lartigau en entrée de ville, le boulevard des Cigales, l’avenue de Bouhében, le boulevard Loucheur et l’avenue Montaigne…

Le communiqué précise que “Patrick Laclédère, maire de Capbreton, partage les interrogations et les inquiétudes des Capbretonnaises et des Capbretonnais. Sur le principe, la municipalité est fermement opposée au passage d’un câble souterrain qui impacterait les secteurs densément urbanisés de la ville.”

Un tracé plus à l’Est qui n’épargne pas tous les habitants…

Le 14 janvier 2021, l’opérateur RTE a présenté un projet de tracé empruntant des voiries existantes dans
plusieurs secteurs urbanisés des communes de Capbreton et de Soorts-Hossegor. Début février, les maires de Capbreton et de Soorts-Hossegor ont fait savoir par voie de presse qu’ils s’opposaient à ce tracé en milieu urbain.
À Seignosse, le tracé privilégié par l’opérateur RTE ne traverse aucune zone urbaine et semble correspondre au fuseau de moindre impact recherché. Pour autant, Pierre Pecastaings, maire, affirme sa solidarité envers ses homologues quant au franchissement des communes de Capbreton et Soorts-Hossegor.

Les trois maires demandent à RTE un nouveau tracé

Le communiqué commun aux trois communes du 10 février indique qu’à l’occasion d’une réunion téléphonique organisée le jour même avec Madame la Préfète des Landes, Patrick Laclédère, Christophe Vignaud et Pierre Pecastaings ont réaffirmé leur position commune et ont indiqué partager les inquiétudes de nombreux habitants. Les trois maires ont demandé à RTE de réfléchir à de nouvelles propositions de tracés sur les communes de Capbreton et de Soorts-Hossegor, et de prolonger la phase préalable de concertation auprès des populations, avant que le projet ne soit soumis à enquête publique sous l’égide de la Préfecture des Landes et du Ministère de la Transition écologique.

À suivre…

POUR EN SAVOIR PLUS
– Article “Électricité, le poison caché” paru dans Nexus N°109 / Mars-avril 2017
Rapport de l’association Robins de bois sur les divers aspects du sujet de la téléphonie mobile et des technologies de télécommunications sans fil
– Site du Criirem, centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques
Vous écoutez :